Menu de navigation

Actualité économique internationale

Bénédicte Soissan sort des stéréotypés : La start-up du siècle

Bénédicte Soissan sort des stéréotypés : La start-up du siècle

Bénédicte de Raphélis Soissan a fondé Clustree en 2013 et c’est la première solution des ressources humaines avec l’aide de Big Data, un système qui analyse une centaine de millions de profil et qui permet de proposer des chemins de carrières.

 

Big Data la nouvelle ère :

Sasque, un logiciel qui fonctionne directement sur internet, peut capitaliser sur deux types de données. Le logiciel ne se trouve pas sur un CD mais il est plutôt accessible sur le net donc accessible à tout le monde.
Ce logiciel permet l’orientation vers un travail qui irait mieux avec nos expériences et nos souhaits.
Intelligence Artificielle est une idée humaine :
Avant d’entreprendre son idée de start-up, Bénédicte a travaillé durant 4 années successives dans un cabinet de conseil. Elle a épluché plus de 500 profils et elle est tombée sur plusieurs sujets qui ont eu une carrière presque pareille à ce qu’elle a.
Elle a rapidement trouvé la solution : Proposer un logiciel qui ferait le tri par lui-même pour aider les gens à mieux s’orienter dans leurs vies professionnelles. Elle insiste sur le point qu’une étude d’un CV prend beaucoup de temps et pourrait oublier quelques détails. Mais avec la programmation qu’elle a avec le logiciel, il est plus facile de cerner toutes les demandes des gens et de les classer par ambitions ou par parcours, cela dépendra du souhait du client.

Unicité est notre deuxième nom :

En parlant des concurrents, la jeune fille ne nie pas leurs présences mais profite pour expliquer que son entreprise est la seule sur le marché à collecter les données, les normaliser, faire des algorithmes et proposer une réponse directe et percutante.
Le prix de l’inscription pour bénéficier du logiciel n’est pas cher. Un utilisateur s’abonne pour trois ans avec un prix déterminé en fonction d’un module choisi conformément à ses demandes.
Convaincre les grandes sociétés ? Rien de plus facile :
La jeune fondatrice de la Start-up nous informe que son atout pour gagner un marché est que son logiciel n’exclue pas la partie humaine des RH mais qu’il suggère l’action. Un autre argument peut aussi donner ses fruits : « On ne cherche pas à vous donner un jeune employé stéréotypé mais nous cherchons à vous offrir un talent qui pourra vous aider à mieux avancer avec votre entreprise »
Quand aux employés, Bénédicte a mentionné que, plusieurs d’entre eux se mettait des barrières et que le logiciel auquel il pouvait s’abonner pouvait leur offrir une vision plus éclairée sur leurs avenirs et cette vision d’après elle, ils n’auraient peut-être pas pu la voir par eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *